On en parle depuis quelque temps du batchcooking et il devient de plus en plus à la mode. Cela fait presque un an que je souhaite vous en parler puisque j’avais gagné le livre de Pascal Weeks en novembre 2018!  Je l’ai lu en diagonal, il m’a inspiré mais l’année passée, je n’ai pas creusé et je vais vous expliquer pourquoi. Récemment, il y a eu un reportage sur Mamanbatcooking qui a montré comment elle faisait. Du coup, j’ai ressorti le livre de Pascale Weeks et ai réfléchi à la manière d’utiliser le batckccoking dans mon organisation personnelle. Voici donc ma position sur le batchcooking et l’organisation des menus sans gluten.

Pourquoi faire ses menus à l’avance?

Cela fait quelques années que je fais mes menus à l’avance. Je vous avais tout expliqué dans cet article: clic. C’est économique, cela fait gagner du temps et le soir dans votre voiture, dans votre bus, métro, train ou sur votre vélo (rayez la mention inutile),  vous n’avez plus besoin de vous dire « mais qu’est ce que je vais faire à manger ce soir?« .

Retrouvez des idées de menus sans gluten – clic.

Et faire ses menus à l’avance est selon moi incontournable quand on a un enfant allergique (que ce soit au gluten ou à une autre allergie). En effet, bien souvent, votre enfant est accepté à l’école avec la mise en place d’un PAI (Protocole d’Accueil Personnalisé) et un panier repas lui permettant de manger à la cantine le midi.

Comment je m’organise au quotidien?

Souvent mes amis, collègues, connaissances ou lecteurs me demandent comment j’arrive à gérer les repas de mon petit Gourmand allergique en travaillant à plein temps. Eh bien je m’organise!

Partir du menu de la cantine:

Quand on a mis en place le PAI de mon fils, la responsable de la cantine scolaire m’a conseillé de suivre les menus de la cantine afin que mon fils ne se sente pas à part. Je trouve que c’est un bon conseil. Car c’est vrai qu’au début mon fils se sentait un peu à part avec son repas différent de celui des copains. Mais comme il mangeait un peu comme eux, finalement c’était plus facile.

Chaque milieu de semaine, j’étudie le menu de la cantine. Le menu de la cantine de ma ville est publié sur le mois entier et est disponible sur le site de la mairie. Je le télécharge et il est placé sur mon frigo!

 

Je fais mon menu à la semaine et non au mois car cela me permet de gérer mon stock et le contenu de mon frigo. Je ne gâche plus de nourriture.

Donc chaque semaine, je pars du menu de la cantine pour définir ce que va manger mon fils le midi. J’essaie de coller au maximum au menu de la cantine sauf quand il ne suit pas les saisons (genre la salade de tomates en plein hiver par exemple) et sauf quand il s’agit de plats qu’il n’aime pas… Par exemple, il n’aime pas les épinards (ni son père à mon grand désespoir mais c’est un autre sujet!). Ce midi là il aura un légume vert, par exemple des haricots verts qu’il adore! Quand il y a du poisson, comme il n’aime pas trop, je lui fais un bon poisson pané que j’ai choisi avec soin (avec du vrai poisson et pas trop gras…) Et quand il y a un dessert un peu festif (glace ou patisserie), j’ai toujours une patisserie glacée au congélateur que je peux sortir au dernier moment si je n’ai pas le temps d’en faire (mon fils n’est pas intolérant au gluten).

Les repas de mon fils du midi  me servent de point de départ des menus du soir et du week end. En général, ce qu’on a mangé le dimanche sert de base à ce qu’il mange le lundi midi. D’ailleurs c’est le jour où je me permets de m’éloigner du menu de la cantine….

Alors et le batchcooking dans tout cela?

Le batchcooking signifie « je cuisine une fois le week end pour toute la semaine » d’après Pascale Weeks. J’étais ravie de recevoir son livre en novembre dernier car je me suis dit que cela allait pouvoir m’aider. Mais non à ce moment là, je n’ai pas trouvé que cela m’aiderait. J’ai aimé son livre car il m’a donné quelques idées de recettes, mais je l’ai reposé dans ma bibliothèque…

Et récemment quand j’ai entendu reparlé du batchcooking (effet rentrée et organisation?), je me suis re-penchée sur la question et me suis dit que je pouvais peut-être faire différemment.

Et en creusant ma façon de faire, je faisais un peu de batchcooking sans le savoir. Et surtout je ne cuisinais pas beaucoup le dimanche… Du coup, je passais du temps le soir, un peu dans le rush, ne rentrant pas toujours de bonne heure. Du coup en cette rentrée, en deux semaines, j’étais déjà épuisée par ce rythme!

Après avoir regardé le reportage mettant en scène Mamanbatcooking, je me suis dit qu’il fallait que j’essaie de faire plus de cuisine le dimanche façon batchcooking.

Cela fait deux dimanches que je cuisine plus et m’avance pour la semaine. Et surtout que je réfléchis à mes recettes et menus façon batchcooking! Et cela fonctionne bien même si je trouve que cela me prend beaucoup de temps le dimanche. Je vais voir sur le long terme si je ressens un réel avantage à cette organisation.

Voici un exemple de batcooking sans gluten d’après Pascale Weeks:

Ce dimanche, j’ai cuisiné:

  • Des légumes rôtis au four
  • Des courgettes avec une petite sauce tomate et du boeuf haché
  • De la purée de pommes de terre
  • Un velouté de patates douces et carottes

 

Ce qui m’a permis de faire 4 repas sans compter les restes que je pourrai réinvestir en mode improvisation et le plat de hachis que j’ai congelé:

  • Parmentier aux courgettes (avec une petite salade verte)
  • Gratin de pâtes aux courgettes et boeuf haché
  • Légumes rôtis avec semoule sans gluten et un oeuf au plat
  • Velouté de patates douces et carottes avec quelques dés de feta & jambon de parme

Du coup j’aurais 4 soirs un peu plus tranquilles pendant lesquels il suffira que je réchauffe ce que j’aurai préparé le dimanche et que je prépare un accompagnement rapide (comme la semoule sans gluten ou les oeufs)

Et vous préparez vous vos repas à l’avance? Comment gérez vous vos paniers repas? Auriez vous des pistes pour que j’améliore ma façon de faire? Par exemple, j’aimerais que mon fils remange moins la même chose la veille et le lendemain. Mais parfis, je n’ai pas le temps d’être plus imaginative…

 

 

L'auteur :

Natacha Sans Gluten

Maman gourmande, pleine de vie et intolérante au gluten. Blogueuse depuis février 2007 ans afin de partager les trucs et astuces pour manger sans gluten, sans prise de tête et avec plaisir !

Lire tous les articles de

Visiter son site Internet

%d blogueurs aiment cette page :